L'APPEL DU PRINTEMPS POUR LES BÂTONS DE MARCHE NORDIQUE

(mon amie Claudine)

Un beau soleil printanier et l'envie de sortir les bâtons pour une petite promenade dans  un chemin forestier avec  mon amie …

Et nous voilà parties avec l'envie d'assister au retour de la vie dans la nature.

Un panneau de mise en garde attire notre regard , le « bûcheron » a du être victime de quelques disparitions de rondins pour essayer de dissuader les « prédateurs »…(dans la mesure où ils savent lire…)

Quelques pas plus loin , la vigne, vue en robe d'automne l'an passé, vient d'être taillée, quelques sarments  coupés  attendent en tas les bras qui les mettront en fagot pour alimenter les futurs barbecue de l'été…

 Les jeunes feuilles habillent de couleur tendre les branches  des arbres  offrant des couleurs pastel.

Une belle tache rouge  s'illumine dans le bois, un papillon curieux, insolite s'offre à notre regard amusé, «  PAPILLONMORPHISME «d'une feuille de ronce  aux teintes cuivrées  toutes baignées de soleil.

Le hasard  a déposé une « chenille » argentée sur les piquants acérés d'un ajonc juste à côté du « papillon »…laissant imaginer qu'elle aussi deviendra « papillon »…quand son heure sera venue ?

Des petits boutons jaune pâles avec un dégradé de bronze fumé attendent d'éclore en jaune d'or sur les branches de l'ajonc 

Quelle main  a dessi né ce graphisme blanc mystérieux ornant une feuille de ronce ?

La stigmella aurella a sévi , mouche mineuse qui  met sa « signature » sur les feuilles  au gré de sa fantaisie…la « galerie » du peintre  « chenille »…Un art comme un autre…

Nos pas nous font découvrir un autre spectacle étonnant, les jeunes arbres ont mis leurs chaussettes de mousse, peut être pour braver le froid de l'hiver…(les chaussettes sont une idée de claudine, on rigole bien toutes les deux  , l'imagination est en forme…)

Un chêne majestueux   règne sur la clairière et claudine ne résiste pas à le prendre en photo, ne prenant même pas le temps de poser ses bâtons …

 

 

 

Quelle beauté cet arbre vénérable qui lui aussi , nous réserve une surprise quand nous nous approchons de lui …

Il héberge un « sanglier » rigolard, et joufflu…

Et de nouveau, clic clic, comment résister à sa bonne humeur…

Curieusement , sous un autre angle, le sanglier rieur se transforme en  « murène » dévorant un rondin… la nature  fait des fantaisies…

Un vieux pommier chargé de gui  joue de la musique avec  de drôles instruments accrochés à ses branches pour le protéger des gourmands à plume…

Deux bouteilles plastiques jouent  leur partition avec le vent…

Une élégante dame  lichen, joue le mannequin sur le tronc d'un arbre… nous ne verrons pas son visage, mais sa silhouette évoque une belle femme… DELIRE …. (le soleil a du me taper sur la tête…)

Et les tendres chatons argentés  avec leurs tentacules gorgés de pollen…attendent les butineuses qui ne sont pas encore au rendez-vous , mais viendront –elles ?

Notre première promenade de l'année se termine  …et nous retournons toutes remplies de ces riches découvertes…un bon moment d'amitié, de joie d'être ensembles…

 

NOTES de documentation : parasite feuilles de ronce

quelques précisions scientifiques ... pour info

//www.inra.fr/opie-insectes/pdf/i127roussel.pdf

 



18/03/2009
8 Poster un commentaire